La Font Coulon

La Font Coulon est un affluent rive gauche du Né amont. D’une longueur d’environ 3.6 km, Il traverse la commune de Pérignac.


Sur la partie amont, la ripisylve se compose essentiellement de buissonnants et de ronciers avec quelques aulnes et frênes éparpillés.

Les grandes cultures dominent la vallée tandis que l’on aperçoit des boisements en tête de versant.

La largeur du lit ne dépasse pas 80cm et la hauteur de berge varie entre 0.50 et 1 mètre. La hauteur d’eau est inférieur à 5cm mais le débit est légèrement supérieur à 6 litres par seconde ce qui n’est pas négligeable pour un cours d’eau de tête de bassin.

Le substrat se compose d’éléments fins et de sable avec quelques petits graviers parsemés qui accompagne la litière organique.

Les particularités de cette portion sont les quelques 800 mètres de petit chevelus divisés en cinq bras, situés au plus en amont dans une prairie de bovins.

On peut aussi y voir les restes d’un ancien étang autrefois en eau et aujourd’hui reconverti naturellement en zone humide abritant faune et flore diverses.


En rive droite, un petit affluent vient rejoindre la Font Coulon. D’une longueur d’environ 1.4 km, il prend sa source au milieu d’une prairie entourée pas les bois, traverse un petit étang avant de rejoindre le cours principal quelques centaines de mètres plus bas.

La largeur du lit n’excède pas 40 cm mais le débit est supérieur à 3 litres par seconde.

On regrette toutefois le passage d’un pont buse perché qui empêche la bonne migration des sédiments.


En rive gauche, un nouveau petit bras de 1.5km vient rejoindre le bras principal.

Sensiblement du même gabarit que son petit frère, sa source principale se situe au milieu d’un bois et s’écoule sur environ 400 mètres au milieu des chênes, traverse un magnifique étang avant de rejoindre une zone rectiligne entourée de grandes cultures.


La partie aval de la Font Coulon présente de nombreuses caractéristiques positives pour le milieu aquatique.

Avec un lit d’environ 1.80m et un débit avoisinant les 20 litres secondes, les conditions semblent réunies pour apercevoir une vie aquatique plus importantes. Le substrat est riche en sables et graviers et les supports sont nombreux, Hélophytes, racines immergés, chevelus racinaire, sous berges… accompagné par une ripisylve dense. Un nouvel étang effacé longe le parcours.

Malheureusement, plusieurs problèmes de taille font que ce cours d’eau ne se porte pas aussi bien que décrit précédemment.

En amont de ce tronçon, deux fortes ruptures de pentes, un franchissement de pont et un radier béton empêche toute migration piscicole. En aval, avant la jonction avec le Né, deux nouveaux barrages de retenus font obstacles à la migration du poissons et des sédiments.

Il reste du travail pour que ce cours d’eau devienne un jour un véritable atout pour le Né.