Agriculture

Diagnostic de l’agriculture

Pour intervenir efficacement et durablement il faut tenir compte des pressions sur l’agriculture et des impacts de l’agriculture sur le bassin versant du Né.

         Le constat de l’état des lieux a mis en évidence :

  Poids économique et social important pour le bassin
Produit permettant une identification au terroir

Traitements phytosanitaires

Plusieurs modes de traitement : biologique, raisonné, conventionnel
En moyenne 17 traitements sont déployés annuellement
 Les matières actives sont entraînées lors de ruissellement
 44 % des agriculteurs diluent leur fond de cuve et le ré-épandent sur une parcelle agricole.
 15% des agriculteurs vidangent leur fond de cuve à la ferme sans récupération.
 24% des exploitations ont une aire de remplissage ou lavage du matériel avec système de récupération

Distillation

Rejets d’effluents de vinification riche en matière organique
 Poids économique et social important pour le bassin

Traitements

 En moyenne 2 traitements sont réalisés par culture

 Les amendements sont préférés aux apports naturels

Intercultures

Les sols sont labourés en hiver pour profiter de l’effet du  gel ce qui les exposent à d’importants lessivages entraînant :
– des nitrates, des phosphates et diverses particules
– des pertes de sol

Irrigation

 80 irrigants en 2007 prélevant dans différentes  ressources: surface, nappe d’accompagnement du Né,  retenues collinaires et nappes profondes

  Les forages profonds correspondent à environ 20 % du  total des prélèvements
 Recharge insuffisante des points de prélèvement.
Appauvrissement des sols irrigués.
Diminution des volumes disponibles

Prairies

 Leurs présences en fond de vallée permettent de freiner et d’épurer les ruissellements

La superficie des prairies diminue en même temps que les élevages

Effluents

   Les effluents de bâtiment d’élevage provoquent ponctuellement des pollutions organique et azotée.

Abreuvements directs en rivière

  Contaminations bactériologiques des eaux et des troupeaux, par les déjections du bétail proche ou dans  le cours d’eau
         Les discussions sur l’état des lieux et le diagnostic ont mis en évidence la place prépondérante de l’agriculture sur le bassin. Des évolutions de pratiques s’opèrent grâce à la prise de conscience environnementale et des impacts de l’agriculture sur son milieu. De manière générale, il est important d’encourager ces changements positifs en prenant en compte l’exploitation agricole dans son intégralité.