Des aménagements de ponts pour la biodiversité

Dans le cadre de la construction de la Ligne à Grande Vitesse Tours-Bordeaux, le groupement constructeur COSEA est chargé de la mise en œuvre de mesures compensatoires en faveur de la biodiversité et de l’environnement sur le territoire. La société concessionnaire LISEA en assure la gestion et le suivi pendant la durée de la concession (jusqu’en juin 2061).

Sur la Vallée du Né, COSEA pilote actuellement l’aménagement de 30 ponts (27 en Charente, 3 en Charente-Maritime).

Ces aménagements consistent en l’installation de banquettes fixes ou flottantes sous les ponts, pour permettre à la petite faune de se déplacer librement le long des cours d’eau, sans traverser les voies routières. L’objectif est de limiter les risques de collisions avec des véhicules et de réduire ainsi la mortalité routière pour ces espèces.

Principale cible de ces mesures : le Vison d’Europe (Mustela lutreola), espèce protégée et d’intérêt européen prioritaire, aujourd’hui rare dans la vallée. Les aménagements bénéficieront également à toutes les espèces présentes dans la vallée comme la Loutre (Lutra lutra) ou encore la Genette (Genetta genetta). Des dispositifs complémentaires (palissades, grillages,…) sont associés aux aménagements pour plus d’efficacité.

Les travaux, réalisés sous maîtrise d’œuvre du Département de la Charente-Maritime et du groupement ARTELIA / GREGE / ECOSPHERE, ont démarré en octobre 2017 et s’achèveront d’ici la fin du mois de février 2018.

 

 

Vison d’Europe utilisant un aménagement créé – ici un ponton flottant – sous un pont, pour circuler le long du cours d’eau en évitant les voies routières. © LPO – 2014

 

 

 

Loutre d’Europe utilisant un aménagement créé – ici un ponton flottant – sous un pont pour circuler le long du cours d’eau en évitant les voies routières. ©LPO – 2014

 

 

 

Genette utilisant un aménagement créé – ici un ponton flottant – sous un pont de la vallée du Né pour circuler le long du cours d’eau en évitant les voies routières. ©LPO – 2016

 

 

 

Encorbellement (= passage à petite faune de 30 à 40 cm de large, en forme d’étagère fixée dans la paroi de l’ouvrage) installé sous l’un des ponts de la vallée du Né.Grâce à des pieux bois, l’encorbellement est raccordé à la berge naturelle. © GREGE- 2017

 

 

 

Crotte de mustélidé trouvée sur l’encorbellement installé sur la Vallée du Né, sous le pont Napoléon en décembre 2017, confirmant la fonctionnalité de l’aménagement. © GREGE- 2017

 

 

 

Palissade visant à empêcher les espèces telles que le Vison d’Europe ou la Loutre de passer sur la chaussée. Elle permet de les canaliser vers les passages nouvellement aménagés sous les ponts. © GREGE- 2017

 

 

 

Laisser un commentaire